.●•˚¤Spirale Network Audio Forum¤˚•●.

(`'·.¸(`'·.¸Bienvenue¸.·'´)¸.·'´)
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Le péril de la métamphétamine

Aller en bas 
AuteurMessage
anawis
Ô.ô
Ô.ô
avatar

Nombre de messages : 32
Localisation : Angers
Date d'inscription : 15/01/2006

MessageSujet: Le péril de la métamphétamine   Jeu 13 Avr - 15:42

Le péril de la métamphétamine est bien présent à Montréal

Marie-Ève Morin
Médecin pratiquant en clinique privée à Montréal auprès de patients souffrant de troubles mentaux ou de toxicomanie

Édition du jeudi 13 avril 2006

À en croire certains intervenants du secteur de la santé, le phénomène de la consommation de métamphétamine est très présent ailleurs au Canada, principalement à Vancouver, mais cette substance illicite, hautement toxique, ne serait pas très répandue au Québec. À Montréal, le phénomène serait isolé, et rares seraient les patients consultant pour cette drogue en toxicomanie. C'est là une erreur grave.


Oeuvrant moi-même comme médecin spécialisée en santé mentale et en toxicomanie, je crois être bien placée pour corriger cette perception faussée.

Il existe une méconnaissance et une désinformation importantes en ce qui a trait aux substances illicites. Ces substances, prises sous forme de comprimés, sont très populaires lors d'événements rave ou after hours mais aussi en d'autres contextes, par exemple dans certains milieux professionnels et culturels. La plupart des gens qui les consomment en connaissent très mal la composition.

Sauf quelques exceptions, les comprimés vendus sous forme de speed ou d'ecstasy contiennent également de la métamphétamine, chose que la plupart des consommateurs ignorent. Au cours des six à huit derniers mois, la quasi-totalité des patients admis chez nous pour un problème de dépendance aux psychostimulants de type speed ou encore à l'ecstasy ont montré dans leurs tests des traces de métamphétamine.

La plupart des gens croient que la métamphétamine n'est vendue que sous forme de crystal meth, drogue souvent consommée en injection ou par inhalation. Détrompons-nous : cette drogue commence à être très répandue. À l'occasion, elle est même mélangée à de la cocaïne. Il va sans dire qu'avec la popularité croissante de ces comprimés, particulièrement chez les jeunes, le phénomène devrait être alarmant pour notre système de santé.

Extrêmement toxique

La métamphétamine, dont le composé actif est le sel d'hydrochloride, est une substance extrêmement toxique pour plusieurs des systèmes du corps humain, en particulier le cerveau, de même que les reins et le foie. La plupart du temps synthétisée dans des laboratoires clandestins, cette drogue est mélangée à plusieurs autres substances chimiques et généralement vendue au prix de 8 $ à 10 $ le comprimé. Son effet peut durer jusqu'à quatre jours. Elle provoque d'abord une sensation accrue d'énergie et d'euphorie, une augmentation de la libido et une plus grande désinhibition sexuelle.

Contrairement à plusieurs autres drogues (dont l'alcool et l'héroïne), cette substance est extrêmement toxique. Elle est d'autant plus dangereuse qu'elle peut provoquer une dépendance, voire des séquelles irréversibles en très peu de temps, quelques semaines à peine. Elle provoque aussi une perte d'appétit, une anorexie pouvant vite mener à une perte de poids, ainsi que des nausées, des vomissements et des diarrhées.

La métamphétamine cause également des difficultés respiratoires, de l'irritabilité, une augmentation de l'anxiété et de la nervosité ainsi que des comportements allant jusqu'à l'agressivité, la panique ou la paranoïa, et même des mouvements corporels involontaires, de grandes idées illusoires, des comportements violents, voire une dépression sévère et une tendance suicidaire.

Tous ces effets hautement néfastes s'ajoutent à la toxicité pour le cerveau et les reins ainsi qu'à d'éventuels dommages neurologiques permanents.

Il est grand temps que le système de santé public s'attaque à ce phénomène de façon adéquate en fournissant la bonne information au grand public. Nous savons que la répression n'a jamais constitué une solution miracle, mais il faudrait au moins fournir l'information juste à tous ces jeunes dans la force de l'âge qui vivent à une époque où la surconsommation est un mode de vie.

Combien de décès additionnels attendrons-nous avant de réagir ? N'oublions pas que l'industrie du divertissement peut rassembler des milliers de personnes dans des événements rave où la promiscuité et le manque d'aération, ajoutés à un plus grand risque de déshydratation, peuvent souvent entraîner des intoxications graves, voire des décès.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Le péril de la métamphétamine
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
.●•˚¤Spirale Network Audio Forum¤˚•●. :: (`'·.¸(`'·.¸Prévention¸.·'´)¸.·'´) :: ¤ Médecins Du Monde-
Sauter vers: